Du 12 au 14 octobre 2016 se dérouleront à la CCIMA de Douala, les Masters de la Qualité 2016.

Organisés par le MINMIDT (Ministère des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique), les Masters de la Qualité présenteront entres autres, la politique camerounaise en terme de qualité, les actions réalisées par l’état, les acteurs officiels de la qualité au Cameroun.

1. CONTEXTE ET JUSTIFICATION

Le Cameroun s’est engagé depuis 2006 dans la révision de sa stratégie de développement socio-économique. Le Document de Stratégie pour la Croissance et l’Emploi (DSCE) traduit cette nouvelle vision, qui retient comme objectif global de faire évoluer le Cameroun vers un pays émergent à l’horizon 2035. Cette évolution requiert une transformation importante de la structure du tissu productif. Elle suggère la mise en œuvre d’une politique volontariste de diversification de l’économie au sein de laquelle la production manufacturière devrait contribuer  au moins à hauteur de 23 % du PIB, tandis  que les exportations de produits manufacturés devraient prendre une place plus importante dans la structure des échanges extérieurs au détriment des matières primaires.

La stratégie de promotion des PME participe de cette dynamique autant que la mise à niveau des entreprises. Celles-ci constituent des piliers de la vision de développement à long terme du Cameroun et reposent  sur cinq axes majeurs respectivement : (i) le développement de l’agriculture ; (ii) le développement des industries extractives ; (iii) le développement des infrastructures; (iv) la formation du capital humain et; (v) l’amélioration du climat des affaires.

Conscient des enjeux et défis auxquels doit faire face l’économie camerounaise, le Gouvernement s’est engagé à la mise à niveau des entreprises et la promotion de la qualité. Ce en vue de  l’amélioration de la compétitivité des entreprises, condition sine qua none à la réalisation des objectifs formulés dans le cadre de la vision de développement à long terme du Cameroun.

La réalisation du programme pilote d’appui à la mise à niveau, la normalisation et la qualité (PPAMNQ) en son temps traduisait le début de la mise en œuvre par le Gouvernement de  la politique de renforcement de la compétitivité de l’économie nationale via la promotion de la qualité seule gage, dans un contexte de mondialisation d’un meilleur  positionnement sur les marchés et  d’accès aux marchés régionaux et internationaux.

La réalisation du PPAMNQ lancée en octobre 2008 pour une période de quatre ans dont 2008-2012, a permis d’assoir les pré-requis pour le développement d’une démarche durable de modernisation du secteur industriel et de promotion de l’infrastructure  nationale qualité.

Cependant, subsiste de nombreux handicaps dont l'absence d'une vision claire sous-tendue par une stratégie nationale de développement technologique. Par ailleurs, en matière de protection et de propriété intellectuelle il y’a lieu de déploré l'insuffisance des ressources humaines, financières et matérielles malgré l'appartenance du Cameroun à la plupart des organisations internationales. Cette situation limite la promotion et le développement de la qualité. Aussi, on note que la normalisation et le contrôle de qualité demeurent peu développés. Au plan des infrastructures, les capacités d'analyse sont insuffisantes et reposent pour l'essentiel sur des laboratoires peu qualifiés et des ressources humaines peu performantes.

Considérant ces limites, la nécessité des les surmonter, le Gouvernement s’est engagé avec les partenaires au développement dans le cadre d’une convention de financement entre l’UE et le gouvernement du Cameroun au lancement du Programme d’Appui à l’Amélioration de la Compétitivité de l’Economie Camerounaise (Pacom). Le PACOM dans ce contexte s’inscrit dans le prolongement du PPAMNQ mentionné à plusieurs reprises dans le DSCE.  Le PACOM, ambitionne la mise en place d’une Politique Nationale de la Qualité, définissant le cadre des activités liées au système de l’infrastructure nationale qualité. Cette politique prend comme point de départ les priorités économiques du pays et devra les mettre  en relation avec les besoins techniques.

Perçu comme une composante à part entière relevant des processus support de l’INQ, les MASTERS DE LA QUALITE dont la première édition a été organisée en Février 2015 à Douala, se veut un évènement annuel qui participe de la dynamique du PACOM et vise à encourager  et valoriser toutes initiatives en faveur de la promotion et du développement de la qualité. Dans ce cadre, la première édition des MASTERS DE LA QUALITE a vu la validation du référentiel du prix national de la qualité (PNQ) support technique d’un concours organisé à l’échelle nationale et dont l’objectif est de promouvoir la culture qualité auprès des différentes parties prenantes. In fine il s’agit de proposer un cadre favorable à une saine émulation pour la qualité dans le secteur industriel camerounais. Ce contexte justifie autant qu’il fonde la création par le MINMIDT du forum annuel national de promotion de la qualité, dénommé LES MASTERS DE LA QUALITE dont la deuxième édition constitue l’objet des présents TDRs. Aussi, sont associés à cette seconde édition des objectifs dont la réalisation doit se traduire par des résultats clairement identifiés. 

2. OBJECTIF

La seconde édition des MASTERS DE LA QUALITE poursuit des objectifs clairement identifiés dont respectivement un objectif général et des objectifs spécifiques.

Objectif général

L’objectif général de cette deuxième édition des MASTERS DE LA QUALITE est de promouvoir  la culture de la qualité dans l’environnement industriel et auprès des parties prenantes en mettant l’emphase sur l’importance et la complémentarité des fonctions piliers de l’infrastructure nationale qualité que sont la Métrologie, la Normalisation Technique et l’Evaluation de la Conformité.

Objectifs  spécifiques

  • Réaffirmer la portée tactique, opérationnelle et stratégique de la qualité dans l’environnement industriel ;
  • Présenter les résultats de l’état des lieux du diagnostic de l’INQ ;
  • Présenter les conclusions du diagnostic sur la métrologie au Cameroun réalisé par l’ONUDI ;
  • Montrer l’importance et les applications potentielles de la Métrologie au tissu industriel national dans différents secteurs d’activité ;
  • Présenter le bilan de la Normalisation au Cameroun et les perspectives pour la promotion et le développement de l’économie nationale (AGOA) ;
  • Présenter l’évaluation de la conformité au Cameroun et les perspectives de développement associées.
  • Récompenser les lauréats du Prix National Qualité
  • Communiquer sur l’action gouvernementale ainsi que sur les mesures engagées pour promouvoir et développer la qualité au Cameroun. /-

3. RESULTAT ATTENDUS

Les activités déployées dans le cadre des Masters de la Qualité, devraient produire des effets et avoir un impact sur l’environnement industriel national, qui soient tels que :

  • Sensibilisation de l’ensemble des parties prenantes sur l’importance et les enjeux de la qualité pour le développement et la compétitivité des entreprises nationales ;
  • Diffusion des résultats du diagnostic sur l’INQ dont un état de lieu de la Métrologie, la Normalisation Technique et l’Evaluation de la Conformité ;
  • Diffusion des résultats du diagnostic de l’ONUDI sur la Métrologie au Cameroun ;
  • Ateliers sur les applications de la métrologie dans la transparence des transactions commerciales dans les domaines du commerce (Aliments, Produits manufacturés et services) ;
  • Ateliers sur la Normalisation Technique au Cameroun : perspectives de normalisation favorables au développement industrielles et commerciales (BTP, AGOA etc.)
  • Ateliers sur l’Evaluation de la Conformité : Perspectives volontaires (Audit) versus Obligatoires (Inspection et Contrôles de Qualité) contextes et objectifs ;
  • Remises des parchemins aux lauréats du PNQ par catégorie ;
  • Communication sur l’action gouvernementale en matière de promotion de la qualité. /-

4. THEMATIQUE DE L’EVENEMENT

La seconde édition des MASTERS DE LA QUALITE, s’organise autour de diverses thématiques qui pourraient se résumer dans les propositions ci-après de slogan de l’évènement :

  • « Industries camerounaises et saut qualitatif pour l’émergence »
  • « La qualité socle de l’émergence industrielle du Cameroun »
  • «  L’émergence par la qualité : défi de l’industrie camerounaise » 

Sous l’une de ces perspectives, la seconde édition des Masters de la Qualité se veulent l’occasion d’animation  d’ateliers débats sur des thèmes secondaires relatifs à :

  • la présentation de l’état des lieux diagnostic du système national de promotion et de développement de la qualité et les perspectives de développement de l’INQ ;
  • restitution del’étude sur la métrologie au niveau national par l’ONUDI ;
  • l’expérience des parties prenantes en termes de la Démarche Qualité dans le service public et le privé : « présentation des  ‘success story’ par des entreprises  » ;
  • la diffusion du Cameroon Quality Awards (CQA) ;
  • l’action gouvernementale en matière de promotion de la qualité. /-

Toutes choses qui devraient contribuer à mettre en lumière les actions du gouvernement en faveur de la promotion et du développement de la qualité au Cameroun autant que les attentes et  défis du secteur industrielle.

5. METHODOLOGIE

L’organisation des Masters de la Qualité s’inscrit dans le cadre du partenariat public-privé (PP), et met en œuvre une dynamique de collaboration entre le MINMIDT et l’ensemble des parties prenantes impliquées dans le processus de promotion de la qualité au Cameroun.

Cette perspective oblige donc la conjugaison des efforts et la coopération entre acteurs notamment le MINMIDT, les milieux industriels, les opérateurs économiques et les partenaires sociaux bénéficiant d’un appui des pouvoirs publics.  L’organisation et le déploiement opérationnel de l’ensemble des activités relève du Comité d’organisation constituée en Sous-commissions représentatives des entités présentent au sein du comité d’organisation.

6. LES PARTICIPANTS

Sont conviés aux activités des Masters de la Qualité l’ensemble des parties prenantes impliquées dans le processus de promotion et de développement de la qualité au Cameroun, notamment :

  • les administrations ;
  • les organismes techniques partenaires ;
  • les institutions universitaires ;
  • les experts ;
  • les entreprises publiques et privées ;
  • la Société civile ;
  • le Public. /-

Ces différentes entités seront mobilisées à travers les activités organisées compte tenu de leur niveau d’implication et leur compétence pour la promotion de la qualité au Cameroun.

Elle représente une initiative nationale qui a pour vocation de fédérer, animer et coordonner l’ensemble des réseaux des acteurs camerounais publics et privés traitant de la qualité, des démarches de progrès et des systèmes de management. ...

Lire Plus

Nos Partenaires